CPT-logo1981

 

C’est en 1981 que Pascale Laronze Diplômée de l’École Nationale de la Marionnette Allami Bàbszinhàz de Budapest fonde à Strasbourg: L’ ARALE « Association de Recherche et d’Animation autour du Livre pour Enfants ». Après plusieurs formations en gravure et lithographie auprès d’artistes : Jean NADAL (peintre, sculpteur), Lilianne MARIOTTI (peintre, graveur), Jean-Luc TAHON (lithographe), Pascal GABET (graveur, lithographe), BALIF (graveur), VIRGILE (graveur), Cathy GANGLOFF et Michel DEJEAN (peintres, graveurs), Môrice SALMON (relieur d’art) et passionnée par la civilisation, la langue chinoise et toutes les « formes d’écriture », elle décide d’adapter des albums jeunesse au théâtre et de s’adresser au jeune public.

Depuis sa création en 1981, l’Association a pour but de mettre en scène des ouvrages contemporains de littérature jeunesse. Elle est guidée par une démarche artistique qui consiste à construire des projets de valorisation de cette nouvelle littérature florissante, en travaillant en étroite collaboration avec les auteurs, les illustrateurs et tous les partenaires de la chaîne éditoriale, ainsi qu’avec des acteurs intéressés par la démarche. C’est ainsi que 14 spectacles et livres théâtre ont été créés et joués dans toute la France et à l’étranger. L’équipe est alors composée de Dominique Lutringer (comédien marionnettiste), Jean-Jacques Mercier (metteur en scène), Martin Adamiec (comédien), Alain Cutajar ( musicien).

En 1988 l’Association change de nom et devient la COMPAGNIE PAPIER THEATRE, elle organise à Strasbourg , le premier Printemps des livres.

« La culture en pleine terre et pas en hors sol sinon on perd le goût ! »

En 1996 la Compagnie décide de s’implanter dans le Trégor en Bretagne et de monter un projet de territoire axé sur le développement culturel en milieu rural. En s’appuyant sur son expérience de travail collaboratif et intergénérationnel et en orientant son travail artistique autour de l’écriture et des arts plastiques. Elle souhaite ancrer sa démarche en regardant et en écoutant les habitants pour proposer une programmation culturelle éclectique, ouverte, plurielle et d’une grande exigeante artistique.